Un petit tour dans le vignoble alsacien

Alors que les vendanges de crémant viennent de débuter, nous parcourons avec  Frédéric, notre ami parisien, le vignoble alsacien pour rencontrer certains de nos vignerons CAP.

Pour bien débuter cette journée, une visite au Domaine Spielmann à Bergheim. Haut-lieu du vignoble alsacien, situé sur le champs de fractures de Ribeauvillé, en bordure des collines sous-vosgiennes, ce village abrite notamment le plus petit Grand Cru alsacien: le Kanzlerberg, 3,4 ha. Le « Mont Saint Jean » est caractérisé par un sol de marnes à gypse et d’un sous-sol de calcaire calcifié avec des inclusions de fluorine. Exposé au sud, sud-ouest, ce Grand Cru donne des grands vins de garde, charpentés, avec une finesse droite et persistante.

20180827_150409_resized

Visite dans son impressionnante oenothèque qui regorge d’anciens millésimes. Un trésor pour tout amateur de vieux vins d’Alsace, qui, contrairement aux idées communément reçues, ont un potentiel de garde très grand.

20180827_150625_resized

Direction maintenant Katzenthal (la vallée des chats) chez Félix et Aura du Domaine Meyer-Fonné, réputé pour l’excellence de ses Rieslings. Félix est à l’ouvrage, perché au dessus du pressoir…

20180827_155759_resized

Le Riesling Pfoëller 2015 nous enchante: issu d’un terroir calcaire, ce vin d’une extraordinaire élégance nous ravit avec ses notes d’agrumes, d’orange amère, tout en déployant une acidité vive et persistante. Le Riesling Wineck-Schlossberg 2015, la star incontestée de Katzenthal brille par la pureté du granit: de la tension assurée et au vieillissement, des arômes de pierre à fusil : un bijou !

20180827_164151_resized

Pour clore en beauté cette journée, nous nous rendons au Domaine Hebinger, chez Denis, à Eguisheim.

Le Riesling Frohnenberg 2016 est un vin plein de vivacité. Le Frohnenberg est un terroir très particulier. Il s’agit d’une colline limono-calcaire exposée au Nord-Ouest. Peu propice à l’installation du Botrytis Cinerea, ce terroir assez frais permet aux raisins de murir lentement et de conserver une bonne acidité. Ainsi l’expression calcaire est mise en avant. Dans les Rieslings, on a un côté fin, vif avec une fin de bouche sur le zeste de citron et l’iode. Les Gewurztraminer ont aussi cette filiation avec des arômes de citron et une texture aérienne et fine.

Notre dégustation se poursuit avec d’autres Rieslings, issus de Grands Crus: le Hengst, l’étalon et le Sommerberg 2015 : un des plus beaux terroirs granitiques d’Alsace, à Niedermorschwihr (fief de Christine Ferber, célèbre pour ses confitures). Planté à 85% de Riesling. Ce vin ne revendique pas le cépage ; le terroir parle bien plus fort et avec plus de cohérence. Orienté au Sud (Sommerberg signifie « colline de l’été ») avec une pente allant de 45 à 70%, les vignes sont soumises à un environnement rude (très chaud et sec) ainsi le rendement est naturellement faible, 38hls/ha.

 

20180827_175531_resized

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :